13 mai 2011

La rivière perdue - Michael Koryta

rivi_re_bis

- Titre: La rivière perdue
- Titre en VO:
So cold the river
- Auteur:
Michael Koryta
- Editions:
Calmann-Lévy
- Date de sortie:
2010
- Nombre de pages:
426 pages

Résumé

Pour faire un cadeau à son mari, Alyssa Bradford demande au vidéaste Eric Shaw de réaliser un documentaire sur son beau-père, Campbell Bradford, un millionnaire de quatre-vingt-quinze ans au passé mystérieux. Shaw accepte, Alyssa lui confiant alors une bouteille d’« Eau de Pluton » que le vieil homme a conservée toute sa vie et dont, curieux, Eric boit quelques gorgées.

Arrivé à French Lick, Indiana – la ville natale de Bradford –, le vidéaste découvre un superbe hôtel récemment restauré, où les célébrités des années vingt venaient profiter des bienfaits d’eaux censées soigner tous les maux. Et presque aussitôt, il a une vision terrifiante. Les jours passant, ses hallucinations, toutes liées à l’Eau du Pluton, ne feront que s’amplifier et, un détail vérifié après l’autre, lui révéler le passé tumultueux et violent de cette vallée de la Rivière Perdue sur laquelle Campbell régnait jadis en maître. Se pourrait-il qu’un mal depuis longtemps oublié ait été, comme l’hôtel, ramené à la vie ?

Avis

Je tiens tout d'abord à remercier Livr@ddict et les éditions Calmann-Lévy pour ce partenariat car j'étais assez curieuse de découvrir cet auteur qui était présent aux Quais du polar cette année (et oui, je sais, je dois encore en faire le compte-rendu) et dont une amie nous a beaucoup parlé.

J'avoue avoir été assez étonnée par cette lecture. Je ne m'attendais pas à avoir autant de "fantastique" dans ce livre.

Le personnage principal est Eric Shaw, un vidéaste qui, à cause de problèmes avec un réalisateur, s'est reconverti dans la réalisation de montages vidéos de souvenirs pour des évènements comme un mariage, un décès,... En voyant la vidéo faite par Shaw sur une femme récemment décédée, Alyssa Bradford lui demande de réaliser une vidéo hommage sur son beau-père mourant, Campbell Bradford. Comme souvenir pour son vidéo montage, elle lui remet une bouteille "d'eau de Pluton" et là, les ennuis vont commencer pour Shaw qui se mettra à avoir des visions du passé. Dans la ville de French Lick où il s'est rendu pour pouvoir trouver des éléments sur le passé de cet homme, il se heurtera notamment à un des descendants de Campbell, Josiah Bradford. Heureusement, il peut compter sur l'aide d'un étudiant, Kellen Cage, et d'une vieille dame, Anne McKenny.

Globalement, j'ai vraiment bien aimé l'histoire. Je trouve que l'idée des visions dues à l'eau de Pluton est une excellente idée, d'autant que celles-ci lui permettent de les voir de différents points de vues selon qu'il ait bu l'eau de la bouteille d'Alyssa ou celle de la vieille dame, Anne.

Beaucoup de mystères jalonnent ce récit. Pourquoi la bouteille d'eau d'Alyssa devient-elle de plus en plus froide? Pourquoi attrape-t-il ces visions? Comment sont-elles possibles? Que veulent-elles dire? Qui y a-t-il de si abominable dans le passé de Campbell Bradford? Bref, au fil de la lecture, il y a de plus en plus d'interrogations qui surgissent.

Pour les personnages, j'ai bien apprécié celui de Eric Shaw qui, je trouve, inspire la sympathie. Eric est marié mais au bord du divorce. On se rend compte qu'il a une espèce d'intuition lorsqu'il fait son travail de montage qui fait qu'il va trouver LA photo ou LE souvenir qu'il faut absolument intégré à celle-ci. De ce fait, il sait, il sent qu'il doit finir ce travail qui pourrait le remettre sur les rails pour des projets importants. La transformation et l'addiction qu'il subit à cause de l'eau de Pluton est assez extraordinaire et effrayante. On se demande donc s'il sera capable de s'en sortir.

Ensuite nous avons deux personnages qui vont aider Eric. Kellen Cage, un étudiant dont le frère est une star du basket ball et qui fait justement des recherches sur la population noire de la ville. Son aide sera la bienvenue et le plus important, il ne prendra pas Eric pour un fou à cause de ses visions. Anne McKenny est une dame âgée qui donnera d'autres bouteilles d'eau de Pluton à Eric. Elle passe son temps à noter les relevés météorologiques dans un cahier et grâce à elle on comprendra et découvrira que le temps n'est pas si innoncent que ça.

Pour finir avec les personnages, il nous reste Josiah Bradford qui ne supporte pas que l'on fasse des recherches sur son ancêtres. Il est violent, impulsif, irréfléchi, fait de mauvaises déductions, tue sans remords et son ancêtre se semble jamais bien loin de lui. Il rêve juste d'être riche et d'avoir ce qui devrait lui revenir. En tout cas, Michael Koryta a bien réussi ce personnage dont tout le monde rêverait de lui coller des baffes!

Le style de Michael Koryta est accessible mais je ne sais pas pourquoi, cette lecture fut assez laborieuse. Il me manquait toujours un petit quelque chose qui m'accrocherait totalement à l'histoire car quand je déposais le livre, je n'avais pas spécialement une folle envie de le reprendre de suite. En fait, je pense que le début est assez accrocheur car tout se met en place puis il y a une période de flottement en alternance avec des moments plus mouvementés qui m'a fait décrocher. Puis le déroulement de l'histoire est je trouve, trop long et la fin passe assez vite et n'est pas vraiment à la hauteur de ce que j'attendais. Pour ne pas trop spoiler, c'est too much en même temps (course-poursuite, enlèvement, tempête,...) et on va dire que j'en attendais plus de l'impitoyable Campbell Bradford.

En conclusion, même si je n'ai pas totalement été satisfaite mais ce livre se laisse lire.

Fiche du livre sur Livr@ddict

Merci à

calmann_l_vy et livraddict_transp

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Vozrozhdenyie à 22:00 - - Permalien [#]
Tags : , ,