20 novembre 2011

L'héritière du temps - Ludovic Rosmorduc

heritiere_temps_

- Titre en VF: L'héritière du temps
- Auteur: Ludovic Rosmorduc
Editions: J'ai lu (BAAM!)
Date de sortie: 21 septembre 2011
- Nombre de pages: 381 pages
- Genres: Jeunesse, fantasy
Prix: 14€
Commander sur Fnac.com:
 XXX
Commander sur Amazon.fr:
 XXX

Résumé

La fête du solstice d'été amène chaque année à Sétiladom son lot de marchands ambulants et de curiosités. Il semble que cette saison ne fera pas exception car d'inquiétants phénomènes commencent à se produire au sein de la ville : à une grossesse contre nature succède en effet l'arrivée tonitruante d'une émissaire du Diable. Ces événements suffiront à convaincre la Sainte Inquisition d'intervenir. Et si le Grand Inquisiteur est assuré du bien-fondé de sa cause, il se pourrait qu'il soit également mu par des motivations plus sombres. Héritiers de l'histoire de la Cité Ocre, mais surtout de la sagesse du vieil érudit Ambroise de Liemmos, l'alchimiste Yorel, le guerrier Dungal et leur protégée de toujours, Sixéla, vont tout mettre en oeuvre pour découvrir ce qui se cache derrière ces manifestations démoniaques.

Avis

Tout d'abord, je tiens à remercier les filles de Book en stock pour ce partenariat spécial avec leur blog dans le cadre du mois de Ludovic Rosmorduc.

Avant de participer à ce mois "Book en stock", je ne connaissais pas du tout cet auteur. Maintenant, je ferai plus attention à ce qu'il publiera car même si L'héritière du temps est un livre jeunesse, j'ai passé un excellent moment à le lire.

A Sétiladom, les marchants et commerçants affluent car la ville est en fête à l'occasion du Solstice d'été. Cependant, une menace venue du sud viendra chambouler cette ambiance de fête et le Grand Inquisiteur se rendra sur place pour régler ce problème "démoniaque". Yorel, Dungal et Sixéla voyageront loin pour essayer de trouver la véritable raison de ce fléau venu du sud.

Au départ, j'ai eu peur car les personnages sont déjà présents dans un livre précédent (Le tertre des âmes) et je me suis demandée si j'allais pouvoir suivre l'histoire sans difficultés. Heureusement, oui! Les deux livres peuvent se lire de manière toute à fait indépendante.

Au niveau des personnages, on s'attache tout de suite à eux. Yorel est un alchimiste qui a déjà eu affaire à l'inquisition et il se fera un malin plaisir à trouver des explications rationnelles au fléau pour faire perdre toute crédibilité à cette sacro-sainte inquisition. De plus, il possède quelques tours dans son sac qui se révèleront d'une aide précieuse. Ensuite Sixéla, une jeune femme qui se remet tant bien que mal de son terrible accouchement. Elle apporte une touche de douceur et de raison là où le comportement des hommes est peut être plus emporté. Elle est également très intelligente et réfléchie. Le dernier compagnon est Dungal, un géant qui ne passe pas vraiment inaperçu du fait de sa grande taille. Il est très costaud, bourru, ne pense qu'à la nourriture mais loyal. Il a des raisons personnelles de vouloir faire éclater la vérité au grand jour.

D'autres personnages sont aussi bien présents comme le Grand Inquisiteur qui nous est tout de suite antipathique. Il ne veut qu'asseoir son autorité en faisant peur aux fidèles. Ses jugements envers les prisonniers ne sont motivés que par ses propres envies, s'il n'aime pas quelqu'un, cette personne se retrouvera quoi qu'il arrive au bucher et ça, ça fait froid dans le dos car je suis sure que ce sont des choses qui sont vraiment arrivées quand l'inquisition avait le pouvoir auparavant.

Vous l'aurez compris, la religion est le thème principal de cette histoire. Entre l'inquisition qui fait planer des menaces de bûcher et de tortures sur ses fidèles et l'élection d'un nouveau pape, le portrait de la religion que nous présente Ludovic Rosmorduc n'est pas rose. C'est tout le contraire qui nous est montré et le sentiment de malaise est assez fort (du moins pour moi qui ai une certaine aversion pour les religions). Ce n'est que manipulations et poudre pailletée jetée aux yeux des fidèles. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai adoré la fin, quand le nouveau pape lit son discours et ses nouvelles réformes. Je jubilais intérieurement mon coeur explosait limite de joie!

Ce livre est divisé en trois grandes parties et chacune de ses parties est divisée en chapitres courts qui donnent un certain rythme à la lecture. Les deux seul petits bémols que je retiendrai peut être c'est la "facilité" de la fin avec cette petite créature, mais je n'en dirai pas plus pour ne pas vous spoiler. Je pense que je voulais quelque chose de plus grandiose encore, mais là, j'ai conscience que j'en demande peut être beaucoup... et ensuite la longueur du récit car j'aurais aimé passer plus de temps avec les personnages.

En tout cas, je peux vous assurer que même si ce livre est classé en jeunesse, les plus âgés l'aimeront surement aussi. Des moments de tristesse (oui, j'ai pleuré deux fois) mais aussi de joie, le bien contre le mal, l'ignorance qui était expliquée par la religion...

Pour conclure, j'ai vraiment adoré cette lecture même si Ludovic Rosmorduc n'est qu'un grand sadique par moment ^^

Si vous voulez torturer questionner Ludovic, n'hésitez pas à passer chez Book en Stock où il répondra volontiers à vos questions!

La fiche du livre sur Livr@ddict

Logo Livraddict

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Vozrozhdenyie à 21:50 - - Permalien [#]
Tags : , ,