27 février 2012

Chronique du soupir - Mathieu Gaborit

Chronique_du_soupir

- Titre en VF: Chronique du soupir
- Auteur: Mathieu Gaborit
Editions: Le pré aux clercs
Date de sortie: 8 septembre 2011
- Nombre de pages: 298 pages
- Genre: Fantasy
Prix: 19€
Commander sur Fnac.com:
 XXX
Commander sur Amazon.fr:
 XXX

Résumé

Lilas, une naine flamboyante, a choisi, depuis la disparition de Frêne, son époux, de prendre sa retraite de Chef de la garde du palais de la Haute Fée pour ouvrir une auberge au bord de la mer, à l'endroit même ou Frêne s'est "ancré" pour l'éternité. Entourée de quelques amis et d'Errence, un elfe qui est aussi son amant, elle mène une existence un peu trop paisible à son goût.
Alors qu'elle s'interroge avec angoisse sur son devenir, son fils Saule, pourchassé par un groupe de miliciens au service de la Haute Fée, fait irruption dans l'auberge. Il serre dans ses bras une adolescente de 16 ans, Brune, qui est à l'agonie.
Après quelques heures d'hésitation, et bien que pressentant l'immense danger qui émane de façon indicible de la personnalité de Brune, Lilas décide de les protéger envers et contre tous.

Avis

*** Risques de spoilers! *** 

Tout d'abord, je tiens à remercier Dup et Phooka de chez Book en Stock pour ce partenariat dans le cadre du mois de Mathieu Gaborit et de m'avoir fait par la même occasion découvrir cet auteur.

Lilas est une naine flamboyante. Elle travaillait en tant que chef de la garde au palais de la Haute Fée. Depuis que son époux Frêne s'est encré pour l'éternité, elle a ouvert une auberge au bord de la mer pour être auprès de lui. Elle peut compter sur le soutien de Soline, Lorgue et Errance, un elfe qui est également son amant. Un jour, un de ses enfants, Saule, va débarquer avec dans ses bras une jeune fille prénommée Brune. Lilas comprendra de suite qu'elle va au devant de graves problèmes mais elle décidera de les aider quitte à tout perdre.

Bon ben autant le dire d'entrée de jeu, je n'ai pas du tout accroché au livre et c'est bien dommage...

Dès le début on est parachuté dans ce monde si spécial créé par Mathieu Gaborit. Certes ce n'est pas plus mal car au moins on entre directement dans l'histoire mais là, je n'ai pas arrêté de me demander "Mais qui c'est lui?" "Mais où il est?" "Mais que fait-il?" "Et c'est qui cet enfant?". Après, on passe à un autre chapitre et on fait connaissance des personnages principaux de ce récit à savoir Lilas, son amant elfe Errance, Soline une vieille dame qui l'aide à l'auberge et Lorgue. 

Personnellement, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages. Bon pour Lilas peut être un peu car j'ai eu énormément de respect pour son côté guerrière prête à tout pour aider son fils qui va débarquer à l'auberge avec une jeune fille dans ses bras, Brune, enlevée à la Haute Fée. Mais après, la voir se "débarrasser" d'une si bonne amie en la sacrifiant pour qu'elle et les autres puissent s'en sortir, ça m'a refroidi et je dirais même que ce fût la douche froide.

Pourquoi n'ai-je pas su accrocher aux personnages? Parce que selon moi ils ne sont pas assez exploités, on ne sait pas énormément à leurs sujets. Pour preuve, je ne les présenterai pas plus que cela car je ne sais pas quoi dire sur eux à part mon ressenti.

Errance, mais qu'advient-il de lui? On le sait dans un très mauvais état mais ensuite?

Pour Lorgue et Soline, je ne vais pas en dire trop mais ce qui leur arrive est écrit noir sur blanc, là il n'y a pas d'équivoque possible.

Brune, je ne l'ai pas aimé du tout. Certes, elle est sauvée par Saule mais à quel prix? Il est tellement prêt à tout, même à mourir! Cela aurait pu être touchant d'autant plus qu'il s'est axé sur elle et en a fait sa fille mais j'ai eu l'impression d'avoir une gamine qui ne pense qu'à elle et à ne plus être seule. Quand Lilas l'accepte, elle se montre aux soldats qui la recherchent en leur disant qu'ils ne doivent pas se sacrifier pour elle alors qu'elle sait très bien que si elle se fait emmener, Saule aussi et que Lilas sera donc prête à tout pour sauver son fils. Et puis ce qui se passe vers la fin entre eux deux est limite malsain étant donné qu'ils sont père et fille et aussi vu leur jeune âge. Ce qui se passe ensuite n'a encore rien fait pour améliorer mon ressenti envers Brune. Pfff.... Tout cela parce qu'elle refuse de le voir souffrir. J'ai envie de dire qu'il ne fallait pas s'engager dans un chemin si dangereux alors!

Saule lui m'a aussi énervé! Je n'ai vu qu'un gamin prêt à tout pour sauver une petite fille quitte à ne pas penser aux conséquences que cela pourrait avoir sur sa famille et ses proches. Ensuite, j'ai eu l'impression qu'il attendait juste les instructions de maman pour savoir quoi faire pour réparer ses bêtises (et là j'ai eu aussi envie de dire que c'était trop tard et qu'il fallait y penser avant).

Au niveau de l'histoire, j'ai souvent été larguée. Certes, le monde est très original. Il est peuplé de fées, d'elfes, de nains, de sirènes. Dans ce monde on apprend assez vite que les fées dominent le monde. En effet, elles sont présentes dans le coeur de chaque personne. C'est donc grâce à elles que ces personnes peuvent vivre. Mais après pour le concept de Lignes-Vie, de Verticalité et d'Horizontalité les informations nous sont livrées petit à petit ce qui m'a empêché d'essayer de me représenter un tout cohérent. 

Le reste n'est pas non plus décrit de façon approfondie. La bataille m'a parue assez brouillonne et vite expédiée. Quant à cet endroit nommé L'Axile, je ne suis pas arrivée à me le représenter totalement. En ce qui concerne la toute fin de l'histoire ou l'épilogue, je me suis dit après avoir lu la dernière phrase: Et? J'ai eu beau retourner le livre dans tous les sens, rien, nada, c'était la fin de l'histoire.

Ce qui mérite quand même d'être souligné c'est le côté poétique du récit. Quand Errance entre en transe dans le chapitre 15, la façon dont il dit les phrases est assez époustouflante même si elles ne semblent pas toujours faire sens. La narration au présent est aussi un élément étonnant. Au début on a du mal mais on s'y fait.

Je dois aussi dire en dernier lieu que la couverture est magnifique. Pour moi elle représente le coeur des personnes à savoir la fée qui y est logée.

En conclusion, c'est dommage que l'histoire et les personnages ne soient pas plus développés car Mathieu Gaborit nous offre en fin de compte un beau récit sur l'amour mère-enfants / père-fille / frère-soeur et l'amitié. Une grosse déception donc pour une oeuvre qui est à mes yeux inachevée mais heureusement que d'autres livres de Mathieu Gaborit me font de l'oeil (Bohème entre autre) car je n'aime pas rester sur un ressenti négatif...

Lecture commune avec: Phooka, Kamana, Lelf, Chica Nessita, Charabistouilles, ArchessiaElise, Hécléa et Mallou

La fiche du livre sur Livr@ddict

Logo Livraddict

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Vozrozhdenyie à 09:00 - - Permalien [#]
Tags : , ,