10 juillet 2010

Travail soigné - Pierre Lemaitre

travail_soign_

- Titre: Travail soigné
-
Auteur: Pierre Lemaitre
-
Editions: Le livre de Poche
-
Date de sortie: Juin 2010 (pour l'édition Le livre de Poche)
-
Nombre de pages: 407

~ Prix du premier roman du Festival de Cognac 2006 ~

Résumé

"Il y a eu meurtre à Courbevoie...". Message bien laconique pour un crime aussi épouvantable. Camille Verhoeven comprend très vite que dans cette affaire les explications rationnelles seront inopérantes. Et il a raison. Parce que les crimes illogiques, horribles, gratuits, vont se succéder, que la presse va très vite se déchaîner contre la " méthode Verhoeven ", que le juge Deschamps, le Parquet, le ministre lui-même, n'auront de cesse de le dessaisir de l'affaire pour manquements à la discipline. Et parce que Camille Verhoeven va formuler une hypothèse... à laquelle personne ne veut croire. Une hypothèse hors normes. Camille a beau y être habitué, ça agace. Et il va bientôt se retrouver seul face à un assassin qui semble avoir tout compris, tout prévu, tout manipulé. Jusqu'au moindre détail. Jusqu'à la vie même de Camille qui n'échappera pas au spectacle terrible que le tueur a pris tant de soin à organiser dans les règles de l'art.

Avis

J'ai reçu ce livre dans le cadre d'un partenariat entre le forum LivrAddict et Le livre de Poche.
Au premier abord, je n'étais pas vraiment attirée par les livres de Pierre Lemaitre. Mais ayant entendu de nombreuses bonnes critiques sur ses livres, je me suis dit que ce partenariat était une bonne occasion de découvrir cet auteur.

Déjà, un problème, la 4è de couverture! Dès que j'ai su quel était l'état civil du commandant Camille Verhoeven, j'ai tout de suite su ce qui allait lui arriver.

Après, je dois avouer que j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. La description de ce double meurtre ne m'a pas touché. Si j'ai su que c'était horrible, c'est parce que je l'ai lu et que je voyais que les personnages étaient bouleversés. Ce n'était pas assez détaillé pour me mettre mal à l'aise. Par contre quand c'est le tueur qui en parle dans sa lettre à Camille, là j'ai frissonné, là j'ai ressenti l'horreur de la situation, du crime et on prend conscience de toute la folie de ce meurtrier.

La fin quand à elle m'était affreusement familière. En effet, dès que la femme de Camille se fait enlever, ça m'a tout de suite refait penser à L'âme du mal de Maxime Chattam avec Juliette et Joshua. Ça finit exactement pareil, le bébé en moins. A ce moment là, je me suis vraiment demandée si les personnages les plus calés dans leur domaine n'étaient en contre partie "punis" de leurs compétences, savoir-faire par une vie de famille réduite à néant. C'est comme si ça leur était interdit...

Par contre, il y a quand même de bons moments, les chapitres s'enchainent et à partir d'un moment, je n'ai plus su me détacher du livre. Et j'ai adoré quand ils détaillaient ce qu'ils avaient sur les Lesage et qu'ensuite, on avait le passage de l'interrogatoire qui correspondait à ce qu'on venait de lire.

Le premier point fort de ce livre réside en son personnage principal, Camille Verhoeven qui ne mesure qu'1m45 parce que sa mère a fumé comme un pompier pendant sa grossesse. J'ai aimé son ton direct sans chichi qui ne s'embarrasse pas de détails, politesses, courtoisies et autres. On sent qu'il n'a pas de temps  perdre avec tout cela.

Le second, en les livres d'où sont tirés les meurtres: James Ellroy (Le Dahlia noir), Bret Easton Ellis (American Psycho), ou bien Maj Sjöwall et Per Wahlöö (Roseanna). Et Pierre Lemaitre m'a vraiment donné envie de me plonger dans ses livres là.

En conclusion, après un démarrage difficile, ce fut en fin de compte une bonne lecture... même si la fin m'est restée en travers de la gorge.


Un grand merci donc à LivrAddict et à Le livre de Poche

livraddict

Livredepoche_logo_G

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Vozrozhdenyie à 21:13 - - Permalien [#]
Tags : ,