03 septembre 2011

Elric, les buveurs d'âmes - Michael Moorcock & Fabrice Colin

Elric

- Titre en VF: Elric, les buveurs d'âmes
Auteur: Michael Moorcock & Fabrice Colin
Editions: Fleuve noir
Date de sortie: 12 mai 2011
Nombre de pages: 263 pages
- Genre: Fantasy
- Saga Elric: Elric des dragons; La forteresse de la perle; Le navigateur sur les mers du destin; Elric le nécromancien; La sorcière dormante; La revanche de la rose; L'épée noire; Stormbringer; Elric à la fin des temps
Prix: 19.50€
Commander sur Fnac.com:
 XXX

Commander sur Amazon.fr:
XXX

Résumé

Prince déchu, dévasté par la mort de son aimée, Elric de Melniboné a juré de ne plus jamais se servir de Stormbringer, son épée maudite qui boit les âmes et lui procure sa puissance et sa vitalité.
Accompagné de son fidèle compagnon Tristelune, Elric, abattu et mourant, part en quête de son dernier espoir: l'Anémone Noire, une plante magique ne fleurissant qu'une fois par siècle, qui pourrait lui redonner des forces et de grands pouvoirs. Pour la trouver, il doit gagner les ruines de Soom, une cité perdue au cœur d'une jungle inhospitalière infestée de créatures maléfiques...

Avis

Alors, j'ai aimé mais je suis un peu déçue quand même...

Dans ce livre, nous suivons Elric de Melniboné, un empereur déchu qui a détruit son propre royaume. A cause de son épée Stormbringer, qui se nourrit des âmes de ceux qu'elle a tué, il a malencontreusement occis sa fiancée, Cymoril. Depuis, même si ces deux là sont liés, il refuse de s'en servir et ce peu importe la situation dans laquelle il se trouve et même s'il meurt à petit feu de ne pas l'utiliser.

Très affaibli, Elric flanqué de son fidèle compagnon Tristelune, décide de se rendre dans les ruines de Soom pour y chercher l'anémone noire, une fleur très rare censée fleurir une fois par siècle et qui pourrait l'aider à retrouver sa force.

Tout d'abord, je tiens à signaler que je n'avais jamais entendu parler d'Elric et de son auteur Michael Morcoock avant de recevoir ce livre. Je n'ai donc lu aucun des autres livres de la série. Et je fus agréablement surprise de constater que j'ai lu ce livre sans aucun souci malgré mes lacunes concernant cet univers. En fait, les éléments indispensables à la compréhension de l'histoire et du passé d'Elric sont expliqués, ce qui nous permet de lire ce livre indépendamment des autres. 

Mais d'un autre côté, le livre est très court. De ce fait, les scènes ne sont pas spécialement très détaillées et précises comme elles pourraient l'être dans un autre livre de fantasy (et là, j'ai vraiment vu la différence avec le dernier livre fantasy que j'ai lu et qui était Elamia, l'intégrale de la trilogie d'Erik Wietzel soit 940 pages). C'est donc le plus gros reproche que j'ai à faire à ce livre car j'avais souvent du mal à me représenter les lieux, les scènes qui se déroulaient ce qui était franchement dommage.

Après pour parler des personnages, j'ai vraiment bien accroché à Elric et Tristelune. Elric notre héros torturé perd peu à peu de sa force car il n'utilise pas son épée Stormbringer. Malgré tout, il tient bon et même si la situation est désespérée, il se force à ne pas l'utiliser quitte à y laisser sa peau. Ne vous attendez pas à avoir un héros frais et dispo d'attaque pour de folles aventures. C'est donc tout naturellement que l'on souhaite qu'Elric s'en sorte en trouvant son anémone noire. Pour Tristelune, j'ai vraiment plus qu'aimer la fidélité qu'il porte à Elric. Même dans les plus désespérée des situations, il ne l'abandonne pas et le soutient.

Au niveau de l'histoire, à part que c'est trop court à mon goût, j'ai aimé l'idée de la quête d'une plante censée redonner force à celui qui en ferait l'usage. Pourtant, pour arriver à cette fameuse plante, nos héros auront affaire à une tribu de sauvages cannibales. C'est donc assez violent par moment et pas du tout joyeux. Un dernier point positif est la fin à laquelle je ne m'attendais mais alors pas du tout!

Pour conclure, ce fut un bon petit moment passé à lire ce livre qui est le fruit d'une collaboration entre Michael Moorcock et Fabrice Colin (c'était mieux que mon cours de néerlandais en tout cas) mais un dernier reproche: Le livre coûte 19.90€ pour seulement 263 pages. Je dois avouer que si je ne l'avais pas gagné chez Iluze, jamais je n'aurais déboursé cela pour un si petit livre. Je pense qu'un format poche aurait été plus approprié.

Lecture commune avec: Babynoux, Lamalal', Lebonsai, Phooka et Ptitetrolle.

La fiche du livre sur Livr@ddict

Logo Livraddict

Rendez-vous sur Hellocoton !
Posté par Vozrozhdenyie à 22:20 - - Permalien [#]
Tags : ,